Avril 2011 : Java

Mardi 12 avril

Après 6 jours de pluies non stop à Ko Pha Ngan, j'ai fini par remonter à Bangkok en scooter.

Je décolle ce soir pour l'Indonésie à la découverte de l'île de Java. Arrivée à Jakarta prévue vers 1h00 du matin.

Mercredi 13 avril

Atterrissage à Jakarta dans la nuit. Les formalités sont bien plus rapides ici que lors de ma première visite en Indonésie au Sulawesi. J'arrive à 2h00 du matin à l'hôtel. J'ai choisi un hôtel Formule 1 ! Et oui, ici aussi on en trouve. Le rapport qualité prix est plutôt correct.

Hier j'ai donc passé ma première journée dans la capitale Indonésienne. Pour commencer, visite à l'office du tourisme pour avoir quelques infos complémentaires à mon guide. Je demande aussi où trouver un bureau d'une compagnie de téléphone car, malgré l'assurance de mon opérateur mobile en Thaïlande qui m'avait certifié que mon N° thaï serait opérationnel en Indonésie (il marchait à Bali), je n'ai pas de réseau !

En face de l'office du tourisme, il y a un petit centre commercial avec un bureau TelKomsel. Mais une fois dans le bureau on me dit que ça n'ouvre qu'à midi ! Comme il est 10h30 je demande où je peux aller. On me donne une adresse sur un bout de papier. Le taxi ne connait pas mais par le plus grand des hasards on passe devant en allant là ou il voulait m'emmener !

Je prends mon N° et j'attends une heure. Une fois que c'est mon tour on m'explique que je dois acheter une carte sim, payer 100000 roupies (10€) pour avoir Internet illimité et faire une demande via mon téléphone. Mais eux n'ont plus de carte sim de leur compagnie !

Je repars en taxi vers un centre commercial pour déjeuner, je trouve une carte sim, je fais la manip, mais ça ne marche pas ! Je reprends un taxi pour essayer de retrouver le bureau mais, bien entendu, impossible vu que je ne connais rien à la ville et que le taxi ne parle pas anglais ! Mais il comprend que je cherche un bureau TelKomsel et il me dépose devant un autre bureau. Là on finit par me paramétrer mon tel et activer la puce et ça marche !!!

Bon ça m'a prit la journée, mais me voilà équipé !

Jakarta est une mégapole comme Bangkok, avec ses quartiers modernes et ses quartiers pauvres. Comme partout en Indonésie, les places sont décorées de scuptures "héroiques".

Sur la moitié d'un étage du centre commercial où l'on trouve toutes les magasins consacrées aux enfants, un petit train permet d'aller d'une boutique à l'autre (ou d'occuper les enfants pendant que l'on fait ses courses !)

Dans une vitrine, je trouve un mannequin assez intéressant.

Jeudi 14 avril

Aujourd'hui, j'ai choisi d'aller découvrir la partie ancienne de Jakarta. Le vieux quartier garde encore de nombreux vestiges de la présence hollandaise, mais malheureusement, seuls quelques rares bâtiments ont été restaurés. La plupart tombent en ruine.

Je déjeune dans le "café Batavia" au décors année 30 sur la place Fatahillah qui est le centre du quartier historique avec beaucoup d'écoliers/étudiants qui viennent y apprendre l'histoire.

Un peu plus loin, on peut voir le dernier pont-levis en bois de la ville.

Puis je prends un "tuk-tuk" local pour aller voir le vieux port avec ses "pinisi" (bateau typique de Makassar) et la tour de guet.

Je vais ensuite voir dans le quartier chinois un ensemble de temples à côté du marché chinois, avec ses petites rues, ses marchands de piments, pastèques, DVD pirates et de grenouilles écorchées. Un étal propose ses fruits et téléphones portables !

Bien que Jakarta rappelle un peu Bangkok avec ce mélange de richesse et de pauvreté, la ville est beaucoup plus sale que la capitale thaïlandaise.

Le soir, en me promenant autour de l'hôtel je tombe sur une enseigne "inattendue" !

Vendredi 15 avril

Ce matin, je décide d'aller voir un parc appelé "mini indonésia". C'est un endroit qui montre les différentes cultures indonésiennes. Il y a aussi un parc aquatique.

L'endroit fait un peu penser à Muang Boran à Bangkok, mais moins bien "fini" et sans la possibilité de louer un petit véhicule pour le parcourir en détail. Par contre un système "d'œufs" permet de le survoler.

On découvre les différents types d'habitations,

Je ne suis pas sur que celle-ci soit fréquente...

Le centre du parc est un immense bassin représentant l'Indonésie avec toutes ses îles.

On y voit aussi les représentaions des religions pratiquées sur le territoire, une église, un temple, une mosquée, un temple bouddhiste et un temple chinois.

La balade est plutôt agréable.

Demain, départ pour Bandung en train.

Je vous mets ici une carte de l'Indonésie

Et ici une de Java avec les trois villes principales de mon parcours.

Dimanche 17 avril

Hier j'ai donc Jakarta pour Bandung. J'ai pris le train en classe "executive" (1ère classe en fait). On peut même commander à manger et on déjeune comme dans les avions !

Quelques photos prises sur le parcours.

Il ne fait malheureusement pas beau et j'arrive à Bandung sous la pluie. Mais j'ai choisi un hôtel un peu plus confortable qu'un formule 1 !

Aujourd'hui je pars à la recherche d'un scooter à louer. Ça semble compliqué mais finalement en une heure c'est réglé. On vient même m'apporter le scooter à l'hôtel une heure plus tard !

Je vais essayer d'aller voir un village à 30 km de la ville.

Bandung est une ville grande comme Paris et comme on est dimanche, l'office du tourisme est fermé. Je n'ai donc pas de carte ou de plan de la ville. Je découvre pour la première fois dans un pays étranger (Malheureusement la Thaïlande n'a toujours pas la 3G !) les possibilités de mon Smartphone et de "Google Maps" ! C'est absolument incroyable ! Je me déplace dans la ville avec le plan, ma position et le chemin jusqu'à ma destination ! Bref du billard ! Et en plus, si j'ai un souci, je peux poser la question en bahasa Indonesia avec Google trad !!! Les routards ne sont plus ce qu'ils étaient !

En traversant la ville je tombe sur un marché de pièces automobiles !

Quelques photos sur la route, ici on circule encore en charrette !

Arrivé à Ciwidey, la pluie se remet à tomber. Je décide de rentrer à l'hôtel car les conditions ne sont vraiment pas terribles pour la balade ! Mais je m'arrête quand même pour profiter de la spécialité du coin ! Et oui des fraises !!!

Sur la route du retour, je suis un minivan/taxi avec un gars à moitié dehors. On roule à 80 km/h...

Mardi 19 avril

Je suis toujours à Bandung, mais il ne fait pas très beau ! Hier je suis allé voir un volcan à 30 km de la ville. Il faisait soleil le matin, la route était chargée, particulièrement quand un camion casse un essieu, mais le paysage plutôt agréable.

Je m'égare à un moment, le temps de voir qu'ici les jeunes enfants travaillent déjà. Ici aussi on croise des minibus av ec des gars à la portière.

A un moment on entre dans le parc du volcan et une route à moitié finie mêne jusqu'en haut. On arrive alors au volcan, mais on est assez vite assailli par les vendeurs ambulants qui vous proposent tout un tas de choses..

En redescendant, je vais voir une chute d'eau, rien de vraiment spectaculaire, mais il n'y a pas grand chose d'autre à voir dans le coin.

En rentrant sur Bandung, je vois un petit resto sympathique et la preuve que le souvenir de la présence hollandaise est toujours là.

Aujourd'hui, il ne fait pas beau alors je bulle à l'hôtel. Demain départ pour Jogjakarta.

Mardi 26 avril

Bon, voilà une semaine que je suis à Jogjakarta (Yogia) et pas de nouvelles !

J'ai bien pris l'avion mercredi dernier et je suis bien arrivé une heure plus tard. J'avais réservé pour deux nuits dans un petit hôtel un peu basique et j'ai loué un scooter. Le lendemain j'ai commencé à me balader dans la ville et le surlendemain j'ai changé d'hôtel et de quartier.

J'ai modifié mon planning pour des raisons météo. En fait il fait très beau le matin, mais le ciel se couvre vers midi et il y a un gros orage et un ciel menaçant le reste de l'après-midi. Comme un français qui vit là et à qui je parlais de mon projet d'aller au plateau de Dieng m'a dit qu'il fallait que je m'équipe en blouson et jean car il faisait froid là-haut, j'ai changé de projet ! Je n'ai que mes shorts, T-shirts et sandales !

J'ai donc décidé de rester à Yogia et de visiter la région en détail. Mais entre temps on était déjà samedi et que les lieux touristiques sont bourrés de monde le WE (des indonésiens) j'ai passé les deux jours  à l'hôtel à regarder des films !

Lundi je voulais commencer à découvrir les environs, mais il a plu presque toute la journée ! Ce n'est donc qu'aujourd'hui que j'ai commencé à aller voir quelque chose en dehors de la ville.

J'ai commencé par une des raisons principale de venir à Yogia, le temple de Borobudur. Situé à 40 km de la ville c'est le monument le plus visité d'Indonésie. Le temple a plus de 1000 ans et a été redécouvert en 1814.

Je quitte Yogia de bonne heure sous un soleil splendide. Je passe d'abord devant un cimetière chinois. Plus loin le paysage change soudain avec des terres noires, un lit de rivière et des ouvriers occupés à déterrer d'énormes rochers. Un km plus loin voilà ce qu'on voit.

Je ne sais pas trop comment j'ai quitté la route principale et je me retrouve à traverser la rivière sur un pont en bambou !

Comme partout, une statue célébrant les valeurs de courage ou famille orne le carrefour menant au temple. Je croise pas mal de paysans transportant de l'herbe.

J'arrive au temple où l'on doit se parer d'une étoffe pour la visite avant de pénétrer dans les jardins.

Enfin voilà le temple.

Tout le tour du temple est orné de fresques racontant la vie du Bouddha.

Un peu partout des ouvriers nettoient les frises. On monte jusqu'au dernier niveau, celui des stupas entrelacés. Belle vue sur la région. Plus d'infos sur Borobudur ICI.

A 2 et 5 km, deux autres petits temples font partie de l'ensemble. Le second abrite une statue de Bouddha dans une position unique, assis avec les deux pieds sur le sol.

Dans le parc un de ces magnifiques arbre que l'on trouve en Indonésie.

Retour à Yogia avec un transport de canard !

Samedi 30 avril

Mercredi, j'ai été visiter une autre série de temples à 20 km de Yogia, les temples de Prambanan.

A la différence de Borobudur qui a été construit par une dynastie Bouddhiste, ces temples sont Hindous.

Ils ont été édifiés peu de temps après Borobudur quand une autre dynastie, hindouiste, à repris le pouvoir dans la région au 9ème siècle. Plus d'infos sur Prambanan ICI

Première surprise au détour d'un virage, une mosquée dont l'architecture est assez inattendue pour la région !

Arrivée ensuite à Prambanan. L'ensemble est toujours en restauration et certaines parties sont interdites.

Ici aussi des fresques habillent les murs, certaines inspirées du Kamasoutra.

Un petit train nous emmène dans le parc voir les ruines d'un autre temple, le Candi Sewu, lui aussi en cours de restauration.

Plus d'infos ICI

Partout dans le parc, des classes sont présentes.

A la sortie, bien sûr, on doit traverser l'espace marchand...

Hier, J'ai décidé d'aller voir une autre des attractions de la région, le fameux volcan Mérapi qui est encore en activité.

En arrivant dans le coin, je trouve deux ronds-points ornés de statues d'un style pas encore vu.

J'arrive sur un parking, je paye une entrée et on me dit qu'il faut marcher un km.

Je m'engage sur un petit chemin de pierre qui monte tranquillement, puis qui devient un peu plus abrupt. La vue est superbe mais un peu nuageuse. Je suis en nage, essoufflé, mais je me dis que ça vaut la peine !

Ça commence à monter vraiment, le chemin se crevasse, et commence à devenir impraticable... Surtout que les branches auxquelles on est tenté de se raccrocher ne sont pas vraiment "amicales" ! "Hostile la nature" comme dirait Timsit !

Ça fait une demi-heure que je monte, le ciel commence à se couvrir et ça sent l'orage. Comme en plus je n'ai vu personne, je me dis que je me suis planté d'endroit et je décide de redescendre. On verra le Mérapi une autre fois... ou pas !!!

Aujourd'hui, vu la météo je ne bouge pas de l'hôtel !

Lundi 1er mai

Ce matin je décide de partir dans le sud de Yogia pour voir les tombeaux d'Imogiri et la plage de Parangtritis.

A un feu rouge, j'entends arriver derrière moi une voiture qui fait un bruit d'enfer. Je me retourne et je vois un modèle pas très courant dans le coin !

Sur la route, on voit que, comme partout, les élèves achètent des bonbons à la sortie de l'école.

Arrivé à Imogiri, je gare mon scooter devant une école maternelle très joliment décorée. J'avise ensuite le début d'un escalier. Ma mésaventure du Mérapi encore en mémoire j'avance sur le chemin pour arriver devant un "petit" escalier !

J'hésite à me lancer dans la grimpette, mais comme j'ai une nouvelle hanche et que je n'ai plus mal, je me lance. Ça monte sévère ! J'arrive en haut complètement essoufflé, en nage et là je découvre un panneau qui me dit que l'on ne peut voir les tombes que le lundi et le vendredi matin ainsi que le mardi après midi !!! Plus d'infos sur Imogiri ICI.

Heureusement pour moi, on est lundi et il est 11h00 du matin. Je ne sais pas ce que j'aurai fait si on avait été mardi !!!

Du coup, on "m'habille" (comme s'il ne faisait pas assez chaud !) et je vais voir les tombes. Bon, ça n'a rien d'exceptionnel.

Je redescends et pars vers la plage !

Sur la route, toujours des paysages de rizières. Puis un péage !

Me voilà sur une magnifique plage de sable noir, où la baignade est très dangereuse mais le vue magnifique. Le WE on peut se balader le long de la plage en petit train !

Jeudi 5 mai

Dernière journée à Yogia. Depuis quelques jours il ne fait pas très beau sauf hier matin où un ciel limpide offre une vue splendide sur le Merapi.

Je quitte Yogia demain pour Jakarta où je passerai une nuit avant de décoller samedi pour la Malaise. Arrivée tard le soir à Kota Kinabalu, ville principale de la province de Sabah.